fallback-image

Poco M3 Pro 5G – ce qu’il faut savoir

Le Poco M3 Pro est un autre téléphone mobile avec la promesse d’offrir la 5G à un prix abordable. La nouveauté est arrivée récemment et son prix de lancement est d’environ 500 euros. Est-ce un prix juste à payer ou existe-t-il des alternatives moins coûteuses avec la 5G ? Dans cette revue, nous verrons tous les bons côtés de cet appareil et les différences avec le Poco M3.

Accessoires

Le Poco M3 Pro est présenté dans un emballage jaune et est livré avec les accessoires suivants :

  • Chargeur de puissance 22.5W
  • Câble USB standard C
  • Clé du tiroir de la carte SIM
  • Étui en silicone
  • Guide de l’utilisateur

Conception et construction

Xiaomi a cherché à différencier les téléphones de Poco de ceux de Redmi, et le M3 Pro en est un autre avec un look distinctif qui pourrait ne pas plaire à tout le monde. Il est doté d’un arrière en plastique poli miroir, disponible en deux couleurs : noir ou bleu. Il y a un bloc noir qui prolonge la partie des caméras et apporte le nom de la marque estampillée.

Les côtés de l’appareil sont également en plastique, mais l’écran a reçu plus d’attention de la part du fabricant et dispose d’une protection Gorilla Glass 3. Dommage qu’il n’ait pas la certification IP53 pour la protection contre les éclaboussures comme on le voit sur d’autres intermédiaires récents de Xiaomi.

Il y a un tiroir hybride sur le côté gauche, qui vous obligera à choisir d’utiliser deux puces ou d’étendre le stockage ; sur le côté droit, nous avons le bouton d’alimentation avec capteur biométrique et la touche de contrôle du volume ; en haut, il y a la prise casque, le microphone et le capteur infrarouge ; tandis qu’en bas, il y a l’entrée USB-C, un autre microphone et un haut-parleur.

Les bords autour de l’écran pourraient être plus fins, mais comme nous avons ici un appareil avec un panneau LCD, c’était déjà attendu. Il y a le Wi-Fi AC pour les réseaux 5 GHz, le Bluetooth 5.1 et le NFC, ainsi que la connectivité aux réseaux mobiles de nouvelle génération.

Écran et son

En ce qui concerne l’écran de l’appareil, nous avons une dalle de 6,5 pouces avec une résolution Full HD+ et un taux de 90 Hz. Malheureusement, il n’y a pas de support HDR, mais le panneau dispose d’un rafraîchissement dynamique qui régule la vitesse en fonction du contenu affiché.

La partie la plus décevante réside dans la luminosité maximale très faible pour la catégorie. La visibilité du contenu à l’écran lors des journées ensoleillées en pâtira. Le niveau de contraste est bon, mais il y a des rivaux de Motorola meilleurs dans cet aspect, sans parler des intermédiaires de Samsung avec écran AMOLED. Au moins, le mode d’étalonnage standard présente des couleurs précises.

Une autre déception réside dans le son. Il n’y a qu’un seul haut-parleur en bas et ici nous sommes coincés avec un son mono, alors que Xiaomi a investi dans l’audio stéréo dans les intermédiaires de la ligne Redmi Note. La puissance est bonne, tout comme la qualité sonore avec des médiums et des aigus bien représentés, mais n’attendez pas grand chose des basses.

Performance

Le Poco M3 Pro 5G est alimenté par la plateforme Dimensity 700 de MediaTek et peut être trouvé en deux versions avec 4 ou 6 Go de RAM. Celui que nous avons testé est le plus simple et ses performances dans notre test de vitesse axé sur le multitâche n’étaient pas les meilleures. Il n’a pas pu garder les applications ouvertes en arrière-plan et cela s’est produit avec plusieurs des produits Xiaomi récemment. Pour connaître le prix de l’écran Galaxy S20 fe 5G gh82-24214a, rendez-vous sur Mobilax.fr !

Dans les benchmarks, nous avons une différence considérable dans les performances par rapport au Poco M3 classique. Dans AnTuTu nous avions une différence de presque 80 mille points. Il se situe également au-dessus du Galaxy A32 5G, qui serait l’alternative de Samsung pour un téléphone 5G abordable.

Si le Poco M3 Pro n’excite pas en multitâche, il ne surprend pas non plus dans les jeux. Tous les jeux que nous avons testés étaient inférieurs à 60 fps, même si l’écran est en mode automatique de 90 Hz. De même, il n’a pas été possible d’activer tous les paramètres graphiques dans Call of Duty, mais dans PUBG nous avons réussi à jouer avec une bonne fluidité en haute qualité HD avec tout activé. Les autres jeux ont présenté des performances normales.

Source : tudocelular.com

Articles Similaires

5 caractéristiques des meilleures trottinettes électriques 

5 caractéristiques des meilleures trottinettes électriques 

Sony Xperia XA1 Ultra – l’analyse

Sony Xperia XA1 Ultra – l’analyse

Quantum YOU – ce qu’il faut savoir

Quantum YOU – ce qu’il faut savoir

Xiaomi Redmi Note 4 64GB – l’analyse

Xiaomi Redmi Note 4 64GB – l’analyse

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.