5 erreurs de communication à éviter lors d’un entretien d’embauche

5 erreurs de communication à éviter lors d’un entretien d’embauche

La façon dont vous communiquez lors d’un entretien d’embauche peut faire ou défaire vos chances d’obtenir le poste. Peu importe que vous soyez la personne la plus qualifiée sur le papier si vous ne pouvez pas parler avec assurance de vos talents et de vos réalisations.

Voici quatre erreurs de communication que vous devez éviter lors d’un entretien d’embauche :

Un langage corporel qui indique que vous vous ennuyez ou que vous êtes stressé.

La communication non verbale est tout aussi puissante que les mots que vous prononcez. Vous pouvez donner toutes les bonnes réponses lors de votre entretien mais ne jamais établir de contact visuel avec le responsable du recrutement, regarder l’horloge ou avoir les bras croisés tout le temps. Même avec d’excellentes réponses, ces signes non verbaux peuvent vous coûter le poste, car ils vous font paraître désintéressé ou fermé.

Vous devez éviter de vous avachir, de gigoter, de remuer les jambes, de regarder votre téléphone, votre montre ou l’horloge sur le mur, et de croiser les bras. La première série de comportements indique au responsable du recrutement que vous êtes nerveux et le fait de regarder votre téléphone ou votre montre est perçu comme impoli et comme si vous cherchiez à sortir de là. Croiser les bras peut donner l’impression que vous êtes sur la défensive, fermé ou tendu.

Pour éviter d’avoir l’air ennuyé ou stressé, tenez-vous droit et faites attention à ce que vous faites avec vos bras et vos mains. Vous pouvez être animé et faire des gestes ou garder vos mains immobiles, selon ce qui correspond à votre personnalité. Pour déstresser avant l’entretient n’hésitez pas à vous changer un peu les idées en lisant de l’actualité digital ou geek par exemple.

Lorsque vous répondez à des questions, soyez concis. Plus votre réponse est longue, moins elle est mémorable. Des déclarations courtes vous permettent de vous concentrer sur les informations les plus importantes, ce qui permet au responsable du recrutement de se souvenir plus facilement des points clés. Vous ne voulez pas risquer qu’il ne se souvienne pas d’un élément important parce que votre réponse était trop longue.

Si vous savez que vous avez tendance à donner de longues réponses, imaginez que vous répondez par points plutôt que par paragraphes. Entraînez-vous à faire de brèves déclarations lors de simulations d’entretiens. Essayez de vous chronométrer et de vous interrompre après un laps de temps déterminé. En vous exerçant de la sorte, vous apprendrez à donner des réponses courtes et concises.

Être trop répétitif.

Vous ne voulez pas avoir l’air d’un robot lors de votre entretien, ce qui peut arriver si vous répétez trop vos réponses. Si vous les répétez trop, vous vous concentrerez davantage sur le monologue que vous avez répété que sur le moment présent. Vous risquez également de répondre avec moins d’émotion et de passion, ce qui peut vous faire paraître désintéressé.

Au lieu de vous entraîner à répéter vos réponses mot pour mot, créez des flashcards avec les points clés que vous voulez aborder. Vous serez en mesure de vous rappeler ces points tout en continuant à parler librement lors de l’entretien.

Se plaindre.

Ne vous plaignez jamais de quoi que ce soit lors d’un entretien – ni de votre ancien patron, ni de vos collègues, ni de votre entreprise, ni de quoi que ce soit d’autre. Se plaindre vous donne l’impression de manquer de professionnalisme et d’être rancunier, ce qui n’est pas une qualité attrayante pour un employé potentiel.

Pour parler d’une situation négative, essayez d’en faire une expérience d’apprentissage. Si vous avez eu des problèmes avec d’anciens collègues ou un patron, parlez de la façon dont vous avez appris à connaître votre style de travail et la façon dont vous aimez travailler en équipe. Au lieu de vous concentrer sur les aspects négatifs, vous montrerez votre conscience de soi et votre volonté d’apprendre.

Le mensonge.

Bien que vous puissiez être tenté de déformer la vérité pour donner l’impression d’être plus qualifié ou plus expérimenté, vous ne devriez pas le faire. Vous ne voulez pas risquer de dire un mensonge lors du premier entretien, puis de dire quelque chose de différent lors du suivant parce que vous avez oublié ce que vous avez dit et sur quoi vous avez menti.

La meilleure façon de vous assurer que vous ne commettrez pas ce genre d’erreurs est de vous rendre à l’entretien bien préparé. Relisez votre CV afin d’être prêt à répondre aux questions sur vos antécédents professionnels et vos responsabilités, faites des recherches sur l’entreprise et réfléchissez à la manière dont vous vous présenterez dans l’ensemble.

Source : forbes.com

Articles Similaires

Tout savoir sur la Mission Locale :

Tout savoir sur la Mission Locale :