Motorola One Fusion – ce qu’il faut savoir

Nous avons entre les mains le One Fusion, un smartphone intermédiaire développé par Motorola sur la base de recherches menées avec les consommateurs. L’idée de ce modèle est d’offrir tout ce que le public souhaite : un processeur puissant, de nombreux appareils photo et une longue autonomie pour un prix abordable.

Accessoires

Le One Fusion est présenté dans un emballage sombre avec un logo et un nom chromés. Les accessoires sont presque les mêmes que pour le reste de la gamme, à l’exception du chargeur.

  • Chargeur de puissance 10W
  • Câble USB standard C aux deux extrémités
  • Couverture en silicone
  • Touche pour ouvrir le tiroir de la carte SIM
  • Manuel d’utilisation
  • Écouteurs avec embouts en caoutchouc

Conception et construction

Nous commençons par son design qui n’attire pas vraiment l’attention au premier abord. Il est plus simple que le Fusion Plus et sa caméra pop-up. Ici, nous avons la traditionnelle encoche en forme de goutte, qui donne le sentiment d’être un design plus ancien que ce que nous avons dans les versions récentes de la ligne Moto G8.

Vous pouvez trouver la Fusion en deux options de couleur : ce vert émeraude et ce bleu saphir. Dans les deux cas, nous avons un ton dégradé avec le centre plus sombre et la courbure des bords et des côtés de l’appareil plus claire.

Sa qualité de construction est simple avec un corps en plastique, mais il finit par être plus lourd que d’autres dans le segment. Nous pourrions dire que la batterie de haute capacité est à blâmer, mais il existe des rivaux avec la même taille de batterie qui sont plus fins et plus légers.

Motorola a suivi LG et ajouté un bouton dédié à Google Assistant, qui sur la Fusion se trouve au-dessus des touches de volume. Ses bords sont plus larges, ce qui le rend plus grand que ses concurrents de la gamme Galaxy ayant la même taille d’écran.

L’impression que nous avons est que le Fusion devrait être un téléphone de base, mais qu’il a reçu un matériel intermédiaire de dernière minute et a été publié à la hâte par Motorola. Il ne dispose pas de NFC ou de Wi-Fi 5GHz.

Écran et son

Son écran est également très basique pour le prix demandé. La dalle choisie est un simple écran LCD IPS avec une résolution HD+ et des couleurs vives. La luminosité maximale est raisonnable, mais nous en avons vu de meilleures sur des Motorola moins chers. Le niveau de contraste pourrait être plus élevé, de même que l’angle de vision.

Il n’y a qu’un seul haut-parleur situé à l’arrière, ce qui étouffe facilement le son. Il est quelque peu similaire au Moto G8 Power Lite et offre la même qualité sonore avec des aigus stridents et un son déséquilibré. Pour le prix que Motorola demande pour le One Fusion, on s’attendait à voir un son stéréo de bonne qualité comme sur les Moto G8 Power et G8 Plus.

Le casque qui est offert en cadeau est le même que celui de la gamme Moto G. C’est un bon casque qui ne lésine pas sur le confort et la qualité du son.

Performance

Ok, passons au premier point important : un matériel puissant. Contrairement aux autres intermédiaires de la marque, celui-ci apporte le processeur de la série 7 de Qualcomm. C’est vrai que le Snapdragon 710 est déjà un peu vieux, mais c’est mieux que de voir le Snapdragon 665 pour la dixième fois. Pour vous procurer le feu arrière de la trottinette Xiaomi M365, rendez-vous sur Mobilax.fr !

Lorsque vous l’utilisez avec des applications populaires, vous obtiendrez de bonnes performances, mais si vous ouvrez quelques jeux, tout sera lent. Même avec 4 Go de RAM, Fusion souffre de garder une bonne quantité d’applications ouvertes en arrière-plan. Les animations sont également un peu lentes. Dans un test de vitesse, il était beaucoup plus lent que le Multilaser H équipé de la même puce.

Dans les benchmarks, nous avons obtenu des scores inférieurs au Snapdragon 720G du Note 9S et au 730 du Fusion Plus, comme prévu, mais il bat le Multilaser H dans AnTuTu et l’Exynos 9611 du Galaxy A51.

La combinaison d’un GPU puissant et d’un écran HD+ garantit à la Fusion des performances de jeu exceptionnelles. Tous les titres que nous avons testés offraient une bonne fluidité. Dans PUBG, il était possible de jouer en haute qualité HD sans souffrir de bégaiements. L’asphalte 9 n’a pas présenté de problème de congélation comme on le voit souvent chez les intermédiaires moins puissants.

Mais un fait curieux est qu’il n’a pas été possible d’utiliser la réalité augmentée de Pokémon Go, même si Motorola affirme que le One Fusion dispose d’un gyroscope.

Source : tudocelular.com

Articles Similaires

5 caractéristiques des meilleures trottinettes électriques 

5 caractéristiques des meilleures trottinettes électriques 

Sony Xperia XA1 Ultra – l’analyse

Sony Xperia XA1 Ultra – l’analyse

Quantum YOU – ce qu’il faut savoir

Quantum YOU – ce qu’il faut savoir

Xiaomi Redmi Note 4 64GB – l’analyse

Xiaomi Redmi Note 4 64GB – l’analyse

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.