Analyse du MacBook Air M1 : ses performances

Analyse du MacBook Air M1 : ses performances

Apple a changé la direction de sa division informatique. Elle a officiellement rompu avec Intel pour présenter au monde le M1, la première puce conçue pour le Mac. Il n’a pas fallu longtemps pour que la percée de la société fasse son apparition dans les magasins, puisque la nouvelle expérience a pu être testée sur trois machines : le Mac mini, le MacBook Pro et le MacBook Air.

Ce n’est pas un hasard si le M1 est arrivé en premier sur ces trois Macs. Les principales vertus de cette nouvelle puce sont sa taille compacte et son efficacité énergétique, deux caractéristiques qui invitent à l’intégrer dans les ordinateurs les plus petits et les plus légers de la gamme des ordinateurs portables et de bureau.

Placer le M1 dans le MacBook Air est un véritable test décisif pour la société. Et elle ne le fait pas avec un appareil de niche ou uniquement pour les passionnés de la marque, elle le fait dans l’ordinateur portable le plus vendu. Le moins cher et la porte d’entrée de millions de consommateurs. Avec elle, l’expérience est la clé pour entrer davantage – ou non – dans l’écosystème de l’entreprise californienne. 

Révolution

La rupture d’Apple avec le passé n’est pas complète, et la révolution reste pour l’instant à l’intérieur. Esthétiquement, le nouveau MacBook Air est le même que l’ancien. Nous avons un écran Reinta de 13,3 pouces, 2 560 x 1 600 avec la technologie True Tone, où la légèreté (1,29 kg) et la minceur (1,61 cm) restent les marques de fabrique de l’appareil. Retrouvez l’écran du Macbook Air A2179, sur Mobilax.fr !

Les prises, le clavier et le trackpad restent également inchangés. Il y a toujours deux ports Thunderbolt/USB-C sur un côté et la prise casque sur l’autre. Un clavier magique rétroéclairé avec un mécanisme de ciseaux, des flèches disposées en T inversé et un capteur Touch ID. Cependant, lorsqu’il se met en marche, les surprises commencent. 

Nous pouvons le soumettre à de lourdes charges de travail et le nouveau MacBook Air est capable d’excellentes performances sans broncher et sans que nous le remarquions. Il ne peut pas faire de bruit parce qu’il n’a pas de ventilateur. L’efficacité thermique de la puce M1 permet au Mac de ne pas chauffer, grâce à un diffuseur en aluminium qui dissipe la chaleur générée par le système.

Ce manque de chaleur joue en faveur du M1 d’une autre manière : les performances. Le MacBook Air M1 est très rapide, instantané par moments. Habitué aux puces Intel, vous pouvez sentir le saut et l’évolution qu’Apple a réalisés dans ce nouvel ordinateur portable. On a vraiment l’impression d’un avant et d’un après dans l’histoire des ordinateurs de la société.

Cette immédiateté et cette légèreté sont perceptibles à tous les niveaux. Parfois, il s’agit de choses subtiles comme l’allumage de l’écran à l’ouverture ou dans les transitions, tandis qu’il brille également par sa réactivité immédiate lors du déplacement de fichiers lourds dans iMovie ou Lightroom ainsi que lors de l’exportation de projets volumineux. Ce qui est certain, c’est que malgré toute sa subtilité et son silence, le M1 fait du MacBook Air une machine qui allie ultra-mobilité et puissance brute.

Processeur

Le M1 n’est pas seulement la première puce informatique d’Apple, c’est aussi la première puce pour MacBook qui réunit toutes les technologies sur une seule puce (SoC). Ce faisant, Apple en a profité pour innover en matière d’architecture mémoire. L’ensemble de la puce accède aux données sans avoir à les copier d’un composant à l’autre, ce qui accélère les processus et donne un sentiment d’immédiateté. Le flux est sans faille. 

Les performances graphiques constituent un autre point fort de la puce unique d’Apple. Le GPU du M1 peut faire tourner près de 25 000 threads simultanément, ce qui signifie que dans sa machine d’entrée de gamme, nous pourrons déplacer des textures à une vitesse à laquelle nous ne sommes pas habitués. 

L’autre atout de la puce est l’apprentissage automatique. Il intègre également un moteur neuronal à 16 cœurs afin que l’ensemble du M1 apprenne de ce que nous faisons habituellement. De cette façon, l’ordinateur portable apprend à nous connaître et s’adapte aux applications que nous utilisons afin qu’elles soient plus performantes et plus rapides. 

Source : elespanol.com

Articles Similaires

Design et écran de l’Apple Watch Series 6

Design et écran de l’Apple Watch Series 6

Bonnes affaires pour le Black Friday 2021

Bonnes affaires pour le Black Friday 2021

Trottinette Xiaomi M365 – Performante ?

Trottinette Xiaomi M365 – Performante ?

Xiaomi Mi M365 – la meilleure vente !

Xiaomi Mi M365 – la meilleure vente !