Motorola Moto G7 Plus – l’analyse

Motorola Moto G7 Plus – l’analyse

Performances et jeux : Le Moto G7 Plus est doté d’un chipset Snapdragon 636, une version plus actualisée du modèle 630 présent dans le G6 Plus. La vitesse du processeur est plus faible (2,2 GHz dans l’ancien modèle et 1,8 GHz dans le nouveau), mais il bénéficie d’une architecture plus moderne de Qualcomm, qui finit par offrir de meilleures performances.

Dans notre test de vitesse, il s’est très bien comporté, battant le G7 en termes de performances. Contrairement aux anciens modèles qui souffraient d’une mauvaise gestion de la mémoire, Motorola y arrive enfin avec Android Pie.

La différence dans les benchmarks n’est pas grande, environ 10 mille points d’avantage pour le G7 Plus dans AnTuTu. Mais cette distance n’a pas été ressentie dans les jeux. Nos tests avec Asphalt 9 ont donné une excellente fréquence d’images, ainsi que Street Fighter 4 – qui tourne habituellement autour de 20 fps sur tous les appareils, même haut de gamme.

PUBG Mobile, enfin, est également resté au même rythme sur les deux appareils, à 25 fps. Le jeu ne permet que des réglages graphiques équilibrés avec des fps moyens.

Par rapport au Moto G6 Plus, l’avancée n’est pas aussi notable. L’ancien Motorola intermédiaire faisait déjà tourner les jeux avec une bonne fluidité. Ce que nous voyons, c’est seulement un temps plus court dans le chargement des applications.

Batterie

Le Moto G7 Plus est livré avec une batterie de 3 000 mAh, soit moins que celle de son prédécesseur. Cette capacité reste toutefois suffisante pour garantir une journée complète d’utilisation modérée, notamment YouTube, Spotify et quelques jeux.

En utilisation plus légère, uniquement avec les réseaux sociaux et la messagerie, vous n’aurez besoin de le recharger qu’au moment de vous coucher. Cependant, pour ceux qui recherchent un appareil destiné à une utilisation plus intensive (avec beaucoup de vidéos et de jeux), la version Power avec 5 000 mAh est capable de fournir une autonomie double.

Si la batterie a été réduite, au moins le temps de recharge l’a été aussi, grâce au nouveau chargeur Power Turbo de 27W. Pour que le G7 Plus soit entièrement rechargé, il faut attendre un peu moins de 50 minutes, soit le meilleur temps parmi les appareils que nous avons examinés. Alors que le G7 met 1,5 heure pour atteindre 100%.

Appareil photo

Contrairement au G7 à son prédécesseur, dans la variante Plus, nous avons eu une plus grande amélioration des caméras entre les générations. Cette fois, il y a un capteur de 16 MP accompagné du même capteur de 5 MP que précédemment. L’intermédiaire de Motorola enregistrait déjà en 4K, mais il est désormais également capable de le faire avec la partie avant qui a été mise à niveau à 12 MP.

En termes de qualité, les photos ont tendance à être surexposées. Nous vous recommandons donc d’effectuer quelques petits réglages avant de prendre des photos, en particulier lorsqu’il y a beaucoup de lumière et d’éléments lumineux dans l’image.

Comme prévu, le G7 Plus se laisse distancer en basse lumière, fournit des résultats satisfaisants, mais pourrait faire mieux pour un appareil qui a dans les photos en basse lumière l’un de ses principaux attraits marketing.

Le mode Portrait a surpris positivement, avec un bon niveau de précision pour un appareil intermédiaire. Vous pouvez même choisir le niveau de flou, tant au moment de la prise de vue qu’après, grâce à l’éditeur d’images. Pour vous procurer la plateforme de rebillage qianli iphone 12, rendez-vous sur Mobilax.fr !

Et, même avec une seule caméra, il est également possible d’utiliser ce mode pour les selfies, avec un résultat satisfaisant également. Le G7 Plus parvient à identifier relativement bien la personne à mettre au point et à la séparer du décor, même sans trop flouter les autres parties du corps comme nous avons vu certains appareils d’autres marques le faire.

La couleur surlignée a également été conservée, mais ici le recadrage est déjà plus apparent, avec une bordure autour de l’objet selon le type de décor. Motorola a également conservé les fonctions de chinemagraphie et de recadrage, déjà vues dans les appareils de la marque auparavant et sans aucune nouveauté. Ces fonctionnalités sont davantage destinées à l’expérimentation et à l’amusement, et sont encore loin d’être idéales.

En vidéo, la nouveauté est pour la stabilisation optique de l’image, qui permet de filmer avec moins de tremblements que dans le G6 Plus ou le G7. L’audio est de bonne qualité, très propre et audible.

Source : tudocelular.com

Articles Similaires

5 caractéristiques des meilleures trottinettes électriques 

5 caractéristiques des meilleures trottinettes électriques 

Sony Xperia XA1 Ultra – l’analyse

Sony Xperia XA1 Ultra – l’analyse

Quantum YOU – ce qu’il faut savoir

Quantum YOU – ce qu’il faut savoir

Xiaomi Redmi Note 4 64GB – l’analyse

Xiaomi Redmi Note 4 64GB – l’analyse