LG K62 – ce qu’il faut savoir

LG K62 – ce qu’il faut savoir

LG a renouvelé sa gamme K à une vitesse impressionnante, présentant le K62 seulement 4 mois après l’arrivée de son prédécesseur.

Avec un look revu et un prix plus élevé, l’appareil a même reçu un changement de nom qui l’a propulsé à un niveau supérieur, puisque le K62 est en fait le successeur du K51s, et non du K61 comme beaucoup peuvent le penser.

Il est temps de voir si ce changement de nom justifie vraiment un saut considérable par rapport au modèle précédent, et si le K62 a réussi à corriger certaines erreurs graves que nous avons vues dans les K51.

Accessoires

Le boîtier du K62 suit le modèle adopté par LG dans ses dernières versions, avec une ouverture latérale et des divisions internes pour les accessoires. A l’intérieur, nous avons :

  • L’appareil,
  • Étui en silicone,
  • Touche pour ouvrir le tiroir de la carte SIM et de la puce microSD,
  • Manuels,
  • Chargeur 10W,
  • Câble USB-C,
  • Écouteurs.

Conception et construction

Le grand changement dans les trois modèles les plus récents de la ligne K a été dans le design.

Le K62 troque le réseau de caméras centralisé et aligné horizontalement pour un plan de cuisson dans le coin gauche du dos, où se trouvent les caméras et le double flash LED. L’appareil est disponible dans les couleurs rouge et bleu, et est toujours tout en plastique et a une finition mate avec des côtés brillants. La certification de résistance militaire est toujours présente, mais pas d’IP68.

Outre les caméras, le scanner d’empreintes digitales a également changé, passant de l’arrière au côté droit, à côté du bouton d’alimentation. Il fonctionne bien et ne devrait pas être inconfortable pour les droitiers ou les gauchers, étant positionné de manière à pouvoir être atteint confortablement avec les deux mains.

Tous les autres boutons (volume et Google Assistant) se trouvent sur le côté gauche, ainsi que le tiroir pour deux puces SIM et une carte microSD. En bas, on trouve la sortie du son, le port USB-C et P2 pour les écouteurs, ainsi qu’un microphone, et sur le côté supérieur, nous avons un autre microphone.

En regardant le K62 de face, nous avons un autre changement : le trou pour la caméra frontale a quitté le coin gauche pour se retrouver au centre de l’écran. C’est une question de goût, mais cela correspond à ce que nous avons dans les modèles de Samsung et dans une bonne partie des intermédiaires de Xiaomi, donc c’est probablement ce que la plupart préfèrent.

En termes de dimensions, il est presque identique aux K51, étant juste un peu plus bas et plus épais, et ayant un bord inférieur légèrement plus petit.

Pour ceux qui veulent un téléphone avec Wi-Fi 5GHz, LG a décidé de l’inclure sur le K62 après l’avoir supprimé sur son prédécesseur, mais le gyroscope et le NFC sont toujours laissés de côté, et le Bluetooth n’est que 4.1.

Écran et son

L’écran reste un simple LCD à résolution HD, qui a peu augmenté, passant de 6,55 à 6,6 pouces. Le point positif est que LG a choisi une dalle avec une luminosité plus élevée et des couleurs plus précises, en gardant le bon angle de vision. Il ne se rapproche toujours pas de l’AMOLED utilisé dans les modèles concurrents, mais il n’y a pas de différence de luminosité aussi importante que dans les appareils Motorola.

La partie sonore laisse encore beaucoup à désirer. La seule sortie sonore a un volume raisonnable, mais déforme les pistes à un volume plus élevé et finit par tout laisser un peu étouffé. Les écouteurs livrés dans la boîte sont simples et font l’essentiel, en comptant avec le son 3D supplémentaire via le logiciel.

Performance

C’est probablement le point le plus controversé de tous les intermédiaires sortis par LG au cours des 4 ou 5 dernières années.

Après avoir réutilisé pendant des générations le MediaTek Helio P22, LG a fait  » évoluer  » les modèles les plus chers de la gamme K vers le P35 au milieu de l’année dernière, et a poursuivi avec la même puce dans le K62.

Et, comme prévu, la puce commence déjà à se montrer fatiguée pour gérer les nouvelles versions d’Android et les applications actuelles.

Les performances déjà moyennes des K51 se sont encore dégradées sur le K62, qui a eu besoin de 15 secondes de plus pour ouvrir et rouvrir une douzaine d’applications lors de notre test pratique de vitesse multitâche. La principale différence se situe au premier tour, et même avec 1 Go de RAM en plus, il n’a pas été possible de rattraper le temps perdu dans la réouverture des applications.

Le point positif est que LG continue d’avoir une interface qui gère bien les applications ouvertes en arrière-plan, étant possible de garder plusieurs d’entre elles pour passer rapidement sans s’inquiéter que les choses continuent à se recharger. Pour vous procurer la batterie samsung a22, rendez-vous sur Mobilax.fr !

Ce 1 Go supplémentaire de RAM nous a donné quelques points supplémentaires dans les benchmarks, mais rien qui ne mérite d’être souligné.

En ce qui concerne les jeux, la situation reste plus ou moins la même, puisqu’il est possible de profiter sans problème des titres les plus basiques et même de certains titres plus lourds, à condition de réduire la qualité graphique. Mais il est bon de rappeler que certains jeux se battent avec les puces MediaTek, comme c’est le cas d’Asphalt 9 qui présente quelques crashs qui perturbent beaucoup le gameplay.

Source : tudocelular.com

Articles Similaires

5 caractéristiques des meilleures trottinettes électriques 

5 caractéristiques des meilleures trottinettes électriques 

Sony Xperia XA1 Ultra – l’analyse

Sony Xperia XA1 Ultra – l’analyse

Quantum YOU – ce qu’il faut savoir

Quantum YOU – ce qu’il faut savoir

Xiaomi Redmi Note 4 64GB – l’analyse

Xiaomi Redmi Note 4 64GB – l’analyse