03 84 76 38 19

Le 26 janvier 2015, nous avons eu le plaisir de rencontrer Marine, une jeune suivie par la Mission Locale Espace Jeunes de Vesoul.

Marine est en poste en Emploi d’Avenir, chez PSA.

Quel est votre parcours avant d’avoir été embauchée chez PSA ?

Marine : J’ai fait un BEP de Commerce et j’ai ensuite démarré un Bac Pro Commerce. Dans le cadre de mes études, j’ai effectué différents stages en tant que vendeuse dans des magasins de chaussures ou encore dans des supermarchés.

En 2013, dans le cadre de ma recherche d’emploi, je suis allée m’inscrire à la Mission Locale Espace Jeunes de Vesoul, antenne de Rioz. Ma conseillère, Anne-Rose, m’a orientée, dans un premier temps, vers une formation de remise à niveau en bureautique. Elle m’a ensuite proposé de postuler à l’offre d’emploi de préparateur de commandes de PSA. A l’issue des entretiens et des tests, j’ai été embauchée en avril 2014, en emploi d’avenir, sur le site de Vesoul.

 

PSA - Marine près d'un rack - Mission Locale Espace Jeunes de Vesoul

 

En quoi consiste votre travail ?

Marine : Je travaille en tant que préparateur de commandes. Cela consiste à prélever des pièces en stock dans les magasins afin de répondre à une commande d’un client. Les directives concernant les commandes (quantités, poids, volumes, emplacement des pièces dans le magasin, temps nécessaires pour préparer la commande, …), me sont transmises par le biais d’un système informatique embarqué, pour lequel j’utilise un « talkman » et un casque.

 

PSA - Marine près d'un rack - Mission Locale Espace Jeunes de Vesoul

 

Qu’est-ce que ce poste de préparateur de commandes vous apporte ?

Marine : Avant d’arriver à la Mission Locale, je n’avais pas travaillé depuis 6 mois et c’était dur. J’ai trouvé, avec ce poste, un travail qui m’intéresse vraiment. J’aime bien bouger et ce poste de préparateur de commandes, qui demande à la fois une bonne capacité physique, de la réactivité et un respect de la qualité, me permet d’avoir un travail vraiment dynamique. C’est aussi un travail qui, s’il est bien fait, permet d’avoir une bonne souplesse dans son organisation.

La possibilité de travailler au sein d’une équipe, où l’entraide joue un rôle important, est aussi un facteur de motivation, pour ce poste.

Enfin, le salaire, avec la possibilité de faire des heures supplémentaires et d’avoir des primes, me permet de gagner en autonomie.

 

PSA - Marine près d'un rack - Mission Locale Espace Jeunes de Vesoul

 

Comment se passe l’accompagnement de votre Emploi d’Avenir ?

Marine : Très bien et je suis vraiment bien suivie dans le cadre de mon intégration dans mon poste.

J’ai un tuteur qui me conseille, répond à mes questions et m’aide dans mon intégration. L’équipe au sein de laquelle je travaille est aussi là pour m’aider, au quotidien.

J’ai fait, dès mon arrivée chez PSA, une formation d’une semaine en école métier, pour exercer le métier de préparateur de commandes. Cela m’a permis d’acquérir l’aptitude d’utilisation du système informatique embarqué. J’ai également fait une formation pour la maîtrise d’engins non élévateurs CACES 1. Je devrais bientôt passer le CACES 3. J’ai régulièrement des formations courtes qui concernent le respect des règles de sécurité.

J’ai fait également, depuis mon arrivée chez PSA, et dans le cadre du suivi de l’emploi d’avenir, différents bilans, avec mon tuteur, Monsieur Jacques Nonotte, ma conseillère Virginie, et Madame Karine Monticolo, qui s’occupe de la gestion des carrières des ouvriers.

 

PSA - Marine sur son chariot - Mission Locale Espace Jeunes de Vesoul

 

Comment voyez-vous le futur de cet emploi d’avenir ?

Marine : Je souhaiterais continuer dans ce métier de préparateur de commandes. Cela me donne de l’expérience et c’est un métier dynamique. Les horaires du matin me conviennent bien et me permettent de gérer au mieux mon temps.

J’apprécie aussi de travailler en équipe, d’être encadrée. C’est un poste qui demande de l’implication, de l’initiative et un bon sens des responsabilités.

 

PSA - Marine et son tuteur 2 - Mission Locale Espace Jeunes de Vesoul

 

Monsieur Jacques Nonotte, quelques mots concernant ce contrat aidé EAV ?

C’est un contrat qui permet d’avoir un vrai suivi du jeune embauché. C’est cadré, le conseiller et les Resssources Humaines sont bien présents dans l’accompagnement du jeune.

Ce contrat, signé pour un an, permet à l’employeur de former et de bien intégrer le jeune et laisse également du temps au jeune pour faire ses preuves.

Et je dirai que, lorsque nous avons une jeune comme Marine qui s’implique, qui est bien intégrée dans l’équipe et qui réalise les objectifs de production qui lui sont donnés, c’est un contrat qui mérite d’être renouvelé !

 

Merci à Marine d’avoir bien voulu répondre à nos questions ! 🙂

Merci Madame Karine Monticolo d’avoir organisé cet entretien.

Merci à Monsieur Jacques Nonotte, d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

Merci à Virginie, conseillère de la Mission Locale, d’avoir accompagné cet entretien.

Pin It on Pinterest